Géomètres professionnels du CanadaGéomètres professionnels du CanadaGéomètres professionnels du Canada
1-800-241-7200
info@psc-gpc.ca
900 Dynes Road, Suite 101B Ottawa ON K2C 3L6
Géomètres professionnels du CanadaGéomètres professionnels du CanadaGéomètres professionnels du Canada

FAQ – P.Surv un Identifiant National

P. surv un identifiant national

Pourquoi avons-nous besoin d’un identifiant national ?

La nécessité d’un identifiant national est devenue évidente après que nous ayons consulté des experts en marketing et expliqué que chaque province utilise une désignation différente. On nous a dit que cela était très déroutant pour le public et qu’il serait impossible de promouvoir onze désignations différentes : BCLS, ALS, SLS, MLS, OLS, etc. Le choix de l’appellation P. Surv, était conforme aux normes attendues et reconnaissables par le public qui connaît déjà l’appellation P. Eng. désignation.

Devrai-je utiliser la désignation P. Surv ?

Non, il n’y a aucune obligation pour un géomètre d’utiliser la désignation P. Surv.

La désignation P. Surv remplacera-t-elle ma désignation provinciale ?

Non, il n’y a pas de changement dans le schéma de licence en place.

En tant qu’arpenteur agréé au Canada, serai-je tenu d’être membre de la GPC pour utiliser la désignation P. Surv ?

Oui, la désignation P. Surv sera détenue par la GPC à l’usage exclusif de ses membres.

Pourquoi la GPC exige-t-elle que notre association signe un accord de sous-licence pour P.Surv ? Les géomètres individuels peuvent-ils le signer à la place ?

La structure de l’entente de sous-licence s’inspire de la structure d’Ingénieurs Canada en matière de sous-licence pour les ingénieurs. aux associations provinciales d’attribution de permis d’ingénieur. En demandant à un organisme de licence de conclure un accord de sous-licence, ses membres ne doivent pas se soucier de signer chacun un accord individuel avec le titulaire de la marque. Dans le cas de P.Eng. le détenteur de la marque est Ingénieurs Canada. Dans notre cas, il s’agit de GPC.

Si votre association choisit de ne pas signer un accord de sous-licence avec la GPC, elle devra consacrer des ressources administratives et bénévoles à la gestion de centaines d’accords au lieu d’un seul. Il n’y a pas d’autres répercussions directes, juste moins de ressources pour la GPC pour servir nos membres et le public.

Avez-vous l’intention de permettre aux arpenteurs d’utiliser à la fois le P.Surv et leur désignation provinciale ?

Nous ne forçons certainement personne à utiliser la P.Surv. Il s’agit d’une désignation facultative. Le passage des désignations des organismes provinciaux d’attribution de licences aux P.Surv sera progressif et dépendra de chaque géomètre.